Urvoy, Philippe

par Vincent Gimeno-Pons, 5 juillet 2010

Vincent,

notre dernière lecture au mdp à la mode catalane restera pour moi la plus mémorable en dépit d’un grand vide.
Ce vide aujourd’hui s’emplit de chagrin.

Je n’ai lu ton message qu’hier soir.
J’espère qu’il n’est pas trop tard pour que je puisse assister à ses retrouvailles avec pab.
C’est où ? C’est quand ?

Je t’embrasse.
Philippe.

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Les amis d’Arlette ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : lundi 5 juillet 2010, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.