Voleur de paroles

par 23 mai 2013

Titre : Voleur de paroles
Auteur : Julio Le Parc
Format (en cm) : 12,5 x 21 cm
Pagination : 48 pages
Prix (en euros) : 12 euros / 300 euros
Argumentaire : Artiste engagé, Julio le Parc prend part en 1960 à la fondation du GRAV (Groupe de recherche d’art visuel), qui concrétise, donne forme, organise et développe la confrontation des idées et expériences des onze artistes qu’il regroupe. Outre les expositions et autres Labyrinthes qu’il conçoit, le GRAV publie tout au long de son existence des textes provocateurs sur le milieu de l’art. À l’occasion de la Biennale de Paris en 1961, est lancé le manifeste « Assez de mystifications » qui s’en prend violemment à « l’art officiel ». Dans Voleur de paroles, qui parait aujourd’hui aux éditions Jannink dans la collection « L’art en écrit », Julio Le Parc revient sur ce texte, glissé dans la peau de commentateurs imaginaires : le critique, l’artiste raté, le marchand... égratignant encore une fois et comme à son habitude les divers acteurs du milieu artistique.
Editeur : éditions Jannink
ISBN : 978-2-916067-84-1
Site Internet : http://editions-jannink.com/lartenecrit/julio-le-parc/
N° de Stand : 203

En images

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Nouveautés ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : jeudi 23 mai 2013, par
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.
Ces articles pourraient aussi vous intéresser