Willie est Willie - Gertrude Stein

par Vincent Gimeno-Pons, 4 octobre 2010

Titre : Willie est Willie
Auteur : Gertrude Stein
Illustrateur : Anne Attali et Marie Van Roey
Format (en cm) : 25 x 25
Pagination : 44
Nombre d’illustrations : 44
Prix (en euros) : 24
Argumentaire : Willie est Willie. Willie est le cousin de Rose. Willie, par deux fois, manque de se noyer. Willie chante à la lune. Willie est ému. Willie s’endort. Willie est un petit garçon. Et les mots viennent, répètent, et nous disent qui est Willie. Willie est Willie est un chapitre du livre, The World is Round (Le monde est rond), écrit par Gertrude Stein pour les enfants et publié pour la première fois en 1939. Un livre dans lequel on apprenait qu’Une rose est une rose est une rose est une rose. Et où Gertrude Stein donne la pleine mesure de son écriture – répétitive, musicale et poétique –, et des liens qui l’unisse au cubisme dont elle fut une des porte-parole. En adresse au lecteur, l’éditeur new-yorkais William R. Scott écrivait : Ce livre a été écrit pour qu’on en ait du plaisir. Il est destiné à être lu à voix haute peu de chapitres à la fois. La plupart des enfants ne seront pas capables de le lire eux-mêmes. Lisez-le leur à voix haute. Ne vous préoccupez pas des virgules que ne sont pas là. Ne vous inquiétez pas du sens qui est là, lisez les mots plus vite. Si vous avez quelque difficulté, lisez de plus en plus vite jusqu’à ce que vous n’en ayez plus. C’est dans cet esprit que Marie Van Roey et Anne Attali se sont emparées du texte pour l’illustrer d’images fabriquées à quatre mains. Leurs dessins et manières de voir se côtoient, se superposent, s’imbriquent, invitant le lecteur à progresser dans le texte pour découvrir que Willie est Willie.
Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Née en Pennsylvanie (USA) dans une famille juive aisée, Gertrude Stein vit sa petite enfance à Paris et à Vienne avant de rentrer en Californie pour y faire sa scolarité. Elle entamera des études de médecine qui resteront inachevées mais qui lui permettront de s’intéresser à l’écriture pathologique et à l’hystérie féminine. Grande collectionneuse et passionnée d’art, elle fut un catalyseur dans le développement de la littérature et de l’art moderne. Par sa collection personnelle et par ses livres, elle contribua à la diffusion du cubisme et plus particulièrement de l’œuvre de Picasso, de Matisse et de Cézanne. Avec sa compagne, Alice B. Toklas – rencontrée en 1907 et avec qui elle partagera sa vie jusqu’à sa mort – elle tient salon dans son appartement parisien. Suivant le modèle des salons XVIIIe, ces rencontres deviendront un haut lieu d’échanges pour l’avant-garde du monde entier. On notera que son portait peint par Picasso est une des œuvres majeures du peintre. Poétesse, écrivain et dramaturge elle signe de nombreux ouvrages. L’œuvre qui la fait connaître du grand public est L’Autobiogra-phie d’Alice B. Toklas. Ses œuvres antérieures l’avaient maintenue dans le champ plus restreint de l’avant-garde.
Editeur : Esperluète Editions
ISBN : 978-2-35984-008-7
Site internet : www.esperluete.be

En images

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Nouveautés Livres et Revues des participants ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : lundi 4 octobre 2010, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.