dimanche 17 juin

par Vincent Gimeno-Pons, 12 juin 2012

Sur le podium :

14 h 30 : Remise des prix Coups de cœur de l’Académie Charles Cros

16 h 30 : Table ronde sur "L’attention poétique", thème de La Traductière n° 30, avec les poètes Dominique Hecq (Australie), Jeanine Baude (France), Sebastian Reichmann (France/Roumanie), Cécile Oumhani (France/Tunisie), Chandran Nair (Singapour) et Edwin Thumboo (Singapour).

17h30 : Performances & autres, de clôture  :
Valérie Rouzeau (France)
Giovanni Fontana (Italie)
Pierre Gambini (Corse) avec Arnaud Méthivier (accordéon), Mauro Paccagnella et Fabrice Dugied (danse)

Biographies

Fabrice Dugied

Fabrice Dugied est chorégraphe et danseur, cofondateur avec Amy Swanson du
studio Le Regard du Cygne à Paris, dont il est artiste associé et dont il co-dirige la
programmation danse depuis 1985. Né en 1963, il commence la danse en 1975 avec
Suzon Holzer avant d’étudier les différentes techniques de la danse contemporaine :
Nikolais (Carolyn Carlson, Dominique Petit, Quentin Rouillier...), Limon (Peter Goss,
Jennifer Muller, Sara Sugihara), Cunningham (Merce Cunningham Studio NYC, Robert
Kovich, Karole Armitage), Post-modern-dance et release technics (Trisha Brown et
ses danseurs, Dana Reitz, Sara Rudner, Mérédith Monk...). Plus tard, il étudie le Tai
Chi, la technique Alexander, et la danse d’expression africaine avec Elsa Wolliaston.
Il s’oriente très tôt vers la chorégraphie, parmi ses spectacles : « Les zonards
célestes » (1986), « Le retour de tintin » (1987), « L’élégance des poissons » (1987),
« Le ciel de mousson » (1989), « Conversation imaginaire » (1991), « Paris-Pérec
(1993), « Ici, ils ont dansé » (1994), « La danse de l’outrage » (1996), « l’être de
zombie city » (1997), « à incandescence » (1998), « La danse des mots » (2001), « La
Déconstruction du lego™ » (2006). De 2001 à 2004, il mène le projet « Mémoire vive » autour de 3
chorégraphes disparus : Jerome Andrews, Jacqueline Robinson et Karin Waehner (2002 à 2004).
Il chorégraphie, danse et enseigne depuis 1984 en France, en Europe et aux Etats-Unis et a collaboré avec
des artistes comme Elsa Wolliaston, Jean-Claude Penchenat, Anne Theron, Redjep Mitrovitsa, Laura Sheelen,
Claude Barthelemy, John Scott, Meredith Monk…

Giovanni Fontana

Il est le théoricien de la poésie épigénétique. Il s’intéresse depuis quarante ans aux langages à plusieurs codes, aux techniques intermédias et aux synesthésies. Il étudie les rapports parmi les arts, il parcourt des chemins poétiques qui se trouvent aux frontières des langages, il produit des contaminations à partir des sources poétiques phono-visuelles. Par cette méthode il conçoit une nouvelle idée du texte : un texte intégré, un polytexte, un hypertexte multipoétique, un ultra-texte transversal qui annonce la texture dynamique qui s’accomplit au-delà de la page, dans une dimension spatio-temporelle. Ses ouvrages verbo-visuels sont de vraies partitions, des prétextes, des avant-textes, par lesquels il aboutit à la performance de ses sound poems, très appréciés par les milieux de la recherche artistique internationale. Architecte et professeur d’architecture, il a fait des études d’art, de sciences et de musique. Auteur de théâtre et, de temps en temps, metteur en scène, il s’intéresse aux arts électroniques et aux audio-visuels, s’adressant surtout aux formes et aux moyens de transmission de la culture, notamment vis-à-vis des problèmes technologiques.

Pierre Gambini

Pierre Gambini est musicien, auteur compositeur interprète, l’artiste a développé un style musical singulier. Ses compositions arpentent les chemins d’une musique rock alternative, tout en puisant dans ses racines.
Il écrit ses textes dans une langue corse poétique,contemporaine, imagée.
Son univers joue autant sur un registre émotionnel que vindicatif, c’est finalement un artiste engagé qui distille de sa voix et de son imaginaire, sa vison du monde.
Ambassadeur du groupe Cantelli, Pierre Gambini bouleverse les codes musicaux insulaires en employant la langue corse dans un style pop rock, tentative réussie, certains titres (houdini, biancu scuru) sont ancrés dans l’inconscient collectif (2 albums « cantelli » et cunniscenza di u corpu umanu » kabaffer prod ).
L’artiste côtoie,ensuite, divers projet, si son chemin parcours les scènes et les festivals aux quatre coins de l’Europe, l’artiste compose aussi pour le théâtre, la télévision et le cinéma (Sempre vivu – film de Robin Renucci en collaboration avec Bruno Coulais).
Sa dernière rencontre avec Nano flirte avec les scènes parisiennes et aboutit à l’écriture des textes pour l’album « l’écorce ».
Plus récemment, l’artiste a sorti son propre album : albe sistematiche. Pop Folk Electro
Ce dernier opus interpelle Image et Cie, producteur de la série Mafiosa sur Canal +, et plus particulièrement son scénariste et Réalisateur Pierre Leccia qui confie à Pierre Gambini la réalisation de la Bande Originale de la saison 4.

Arnaud Méthivier

Arnaud Méthivier est un chanteur, accordéoniste, pianiste et saxophoniste français né en 1971 et originaire d’Orléans. Arnaud Méthivier a été compositeur et musicien dans l’ombre de nombreuses pointures comme Kent, Georges Moustaki, Desireless, CharlElie Couture, Maxime Le Forestier et I Muvrini.
Depuis quelques années, il se produit aussi sous son propre nom, assemblant une musique pour le moins originale, colorée, onirique et surprenante, où son accordéon tient un des premiers rôles.

Mauro Paccagnella

Danseur, acteur et chorégraphe italien, Mauro Paccagnella étudie la danse à Padoue. Il est lauréat de Fame à New York en 1984, et du CPP de Reggio Emilia en 1985. Il est installé à Bruxelles depuis 1991 où il travaille avec le Plan K (trilogie Flamand/Plessi), Charleroi/Danses (créations de Steven Petronio, K.Armitage et A.Borriello), Karine Ponties, Fatou Traoré et Mossoux-Bonté entre autres. Il est interprète dans les films Intempéries de Nicole Mossoux et In the wood de Thierry de Mey. Actuellement il est danseur / acteur de la cie Caterina Sagna. Il crée deux pièces avec Karine Ponties. Il fonde en 1993 le groupe Un Oeuf is un oeuf et en 1998 le collectif Woosh’ing Mach’ine avec Didier Casamitjana, Joz Deconinck et Florence Richard. Ensemble ils créent Cyber Beans (Prix SACD 1998), Wit et Formol. vec Woosh’ing Mach’ine, Mauro travaille au croisement des disciplines et plonge le spectateur dans un univers artistique déjanté, noir mais drôle, aux combinaisons décalées. En 1999 il reçoit une bourse à la création au Forum Dança de Lisbonne comme lauréat des Pépinières Européennes pour jeunes artistes et en janvier 2001 il participe au Forum Européen de la jeune création aux Subsistances à Lyon et enchaîne les créations.

Valérie Rouzeau

Valérie Rouzeau est née en 1967, elle vit à Saint-Ouen. Elle a publié une douzaine de livres et plaquettes de poèmes dont Pas revoir (le dé bleu, 1999) ; Neige rien (Unes, 2000) ; Va où (le Temps Qu’il Fait, 2002) ; Apothicaria (Wigwam, 2007) ; Mange-Matin (l’idée bleue, 2008) et Quand je me deux (Le Temps Qu’il Fait, 2009). Elle est par ailleurs traductrice de Sylvia Plath dont elle a fait paraître Arbres d’hiver / La Traversée (Poésie/Gallimard, 1999 avec Françoise Morvan et Sylvie Doizelet) ainsi qu’une monographie aux éditions Jean-Michel Place : Sylvia Plath, Un Galop infatigable (2003).
Elle a également traduit la biographie que Diane Middlebrook a consacrée au mariage de Sylvia Plath et Ted Hughes, Son mari (Phébus, 2006), un choix de textes du photographe Duane Michals et un conte de fées de Christopher Logue illustré par Wayne Anderson, Ratsmagic, pour les éditions Robert Delpire (2008 et 2009).
Ses traductions d’Ariel de Sylvia Plath et d’une partie des Poèmes (1957-1994) de Ted Hughes (l’autre partie étant traduite par Jacques Darras) ont paru chez Gallimard en 2009.Valérie Rouzeau est aussi trois fois par an rédactrice en chef de la revue Dans la lune créée en 2004 avec Michel Fréard, directeur du Centre de créations pour l’enfance et Maison de la poésie de Tinqueux (petite revue de poésie destinée aux 5 à 117 ans, « garantie 100% décarêmélisée »).
Enfin, les éditions de la Table Ronde ont réédité en février 2010 Pas revoir et Neige rien dans leur collection de poche « la petite vermillon » et publié un livre de sonnets intitulé Vrouz en mars 2012.

En images

  • Valérie Rouzeau
  • Giovanni Fontana
  • Fosco Corliano avec Arnaud Méthivier, Mauro Paccagnella, et Fabrice (...)
  • Giovanni Fontana
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : 30e Marché de la Poésie ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : jeudi 12 juin 2012, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.