Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 337 > La Périphérie du 30e Marché > jeudi 28 juin : Autour du Cipm, soirée de clôture

jeudi 28 juin : Autour du Cipm, soirée de clôture

jeudi 19 avril 2012, par Vincent Gimeno-Pons

jeudi 28 juin - Les Voûtes - 20h
19 rue des Frigos 75013 Paris

Cipm (Centre international de poésie Marseille) - soirée de clôture
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Barbecue de clôture

Autour du Cipm, avec :
Bernard Collin, Cécile Mainardi, Hélène Gerster (Suisse), Claudia Rudolph (Allemagne)


Bernard Collin

Né en 1927, Bernard Collin a publié dans les revues NRF, Mercure de France, Les Cahiers de l’Herne, etc. Auteur de nombreux ouvrages, il a fait paraître en 2008 Avalois, chez Chandeigne. En 2010, Vingt-deux lignes, cahier 100 (Les petits matins) a été salué par la critique comme un événement et un enchantement littéraire.

Hélène Gerster

Hélène Gerster note dans un cahier tous ses déplacements importants depuis sa naissance. Jusqu’à l’âge de dix-neuf ans, elle n’avait jamais déménagé, vivant côté parc dans un quartier paisible mais international de Genève. Depuis, durant des périodes plus ou moins longues, elle a vécu à Amsterdam, Tajimi (Japon), Erasbach (Allemagne), Riga, Vevey (Suisse), Salo (Italie) et même à Paris. Mais elle n’est pas pour autant une grande voyageuse. Ce qu’elle aime, c’est circuler avec ou pour un projet artistique. À l’occasion, ce projet se fait livre comme dans Petit fait curieux qui peut éclairer le dessous des choses (L’Attente, Bordeaux, 2004). À d’autres moments, le voyage est plus mental : Formication (co-édition art&fiction et Tissu, 2004). Ce qui l’intéresse c’est observer les corps et les pensées en mouvement. Plasticienne ayant une pratique d’écriture, elle brode avec ses mots et parfois avec ceux des autres. Elle peut travailler seule ou en collectif. Elle expose et publie régulièrement en Suisse et à l’étranger. Son dernier livre, À propos, est sorti au printemps 2009 aux éditions de L’Attente à Bordeaux.

Cécile Mainardi

Cécile Mainardi est née dans la région parisienne où elle a passé son enfance et son adolescence, un oeil néanmoins toujours tournée vers le sud, l’horizon italien... Après de brèves années d’enseignement dans la région de Nice, un livre chez Jean-Michel Rabaté et François Dominique l’emmène à Rome à la Villa Médicis, elle y passe six années. De retour en France, elle se réinstalle dans le sud, où sa fréquentation des artistes modèle sans nul doute son inventivité et son rapport à l’écriture. Hésitant toujours entre trouver/révéler/générer de la poésie dans sa propre vie, et susciter de la vie dans sa poésie, elle recharge ou crispe/aère chacune tour à tour de cette hésitation. La voilà à Marseille.

Claudia Rudolph

Née à Berlin en 1961. Études de pédagogie et de théâtre à l’université technique de Berlin, TU, et à l’université des Beaux Arts de Berlin, UdK.Artiste indépendante en écriture (lectures scénique, performances, expositions d’écriture, projets dans les nouveaux medias de 1983 à 2002) et en théâtre dans le domaine social, pédagogique et culturel (spécialisée en écriture collective et mise en scène de pièces de théâtre à base d’improvisation à partir de 1985). Bourse de la littérature : rot.ten erzählt, Sénat de la culture de Berlin, 1995. Résidence d’écriture : cipM, 1998. Enseignante à l´Institut universitaire à Berlin en Méthodes de théâtre dans le domaine social, pédagogique et culturel (depuis 2009).

organisée avec Les Voûtes et le Cipm

Portfolio