jeudi 6 juin 2013

par Vincent Gimeno-Pons, 6 juin 2013

Ouverture au public à 14h

16h Poésie slovène
Présentation et lecture bilingue des poètes Veronika Dintinjana, Barbara Korun, Taja Kramberger, Barbara Pogačnik et Peter Semolič, suivie du lancement du deuxième numéro de la revue VA ! éditée par la Maison de la poésie de Tinqueux (rédactrice de la revue Fabienne Swiatly, poète invité Frédéric Forte … ), rencontre organisée par Mateja Bizjak Petit pour la Maison de la Poésie / Centre de création pour l’Enfance (Tinqueux)
17h30 Inauguration officielle : MM. Jean-Michel Place et Jacques Darras, c.i.r.c.é. / M. Jean-Pierre Lecoq, Maire du 6e Arrondissement de Paris / Mme Hélène Conway-Mouret, Ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Français de l’étranger / S.E. Paul Kavanagh, Ambassadeur d’Irlande en France / Serge Pey, Président d’honneur du 31e Marché de la Poésie
19h30 1re Nuit du Marché : Poésies en concert - « Carmina Salamandrae » Aurelia Lassaque, accompagné de Louise et Patrick Marty (harpe, trompette, guitare et percussions).
Concert : Antonio Placer (chanson) accompagné de Jean-Marie Machado (piano). Avec le concours du Festival Voix de la Méditerranée de Lodève.

Le programme du 31e Marché, en cours d’élaboration, est établi sous toute réserve

Biographies

VERONIKA DINTINJANA
Veronika Dintinjana (1977), poète et traductrice appartenant à la jeune génération poétique. Elle fut nommée « Meilleure Jeune Auteure » au Festival de Littérature Jeune Urška en 2002. Six ans plus tard, elle recevait le prix du Meilleur Premier Recueil Poétique, Le forsythia brûle jaune. Elle a gagné le titre de « Chevalière de la Poésie » ainsi que le 7e Tournoi Slam de Ljubljana. En 2011, elle était la seule représentante féminine slovène au premier Tournoi Poétique Européen à Maribor. Elle est par ailleurs fondatrice des soirées poétiques mensuelles Jeunes Rimes.

BARBARA KORUN
Barbara Korun, poète, écrivaine, essayiste, a obtenu son diplôme en langue slovène et la littérature comparée. Avant de devenir artiste indépendante, elle enseignait la littérature aux lycées à Ljubljana, travaillait comme lectrice et dramaturge dans de différents théâtres. Après son premier recueil poétique Le tranchant de la douceur (Ostrina miline), paru chez Mladinska knjiga en 1999 et qui a reçu le prix pour le meilleur premier recueil de l’année, elle s’est plongée dans le monde de la performance, modérait des soirées, préparait des récitals. Elle était une membre active de l’Association des écrivains slovènes jusqu’à ce qu’elle l’a quitté en signe de contestation. Elle a enregistré un CD des poèmes de Srečko Kosovel Vibrato tišine (Založba Sanje, 2006) avec le percussioniste Zlatko Kaučič, a mis en scène un monodrame d’après la nouvelle Gospa Judit d’Ivan Cankar. Elle a participé à presque tous les festivals slovènes littéraires majeures et d’autres, internationaux ; ses poèmes sont parus dans une cinquantaine d’anthologies en vingt-quatre langues différentes. Elle a publié deux autres recueils et un recueil de la prose poétique : Les notes d’au-dessous de la table (Zapiski iz podmizja) chez Apokalipsa en 2003, Fissures (Razpoke) chez Nova revija en 2004 et Je viens tout de suite (Pridem takoj) chez Apokalipsa en 2011. Pour les poèmes de son dernier recueil, elle a reçu le prix L’oiseau doré pour la littérature, le prix de Veronika pour le meilleur recueil poétique de l’année et était nominée pour le prix Tamis.

TAJA KRAMBERGER
Taja Kramberger (1970) est poète (engagée), traductrice et anthropologue historique (thèse du doctorat sur la différence conceptuelle entre mémoire et histoire et sur la situation dans la littérature des années trente). Elle est enseignante universitaire et chercheuse scientifique. Elle est auteure de huit recueils de poésie, 2 livres d’enfants, plusieurs essais et études critiques sur la littérature. Elle a donné environ 200 lectures de sa poésie en Slovénie et à l’étranger (aux festivals internationaux). Sa poésie est publiée dans plusieurs langues en revues littéraires slovènes ou étrangères, et en deux livres en Croatie et en Hongrie. Ella a animé plus que 150 événements culturels et intellectuels national et international et était engagée dans plusieurs luttes pour les droits sociaux et individuels. En 2007, elle a reçu le Prix Veronika pour son livre Les Conversations quotidiennes. Elle écrit des textes scientifiques (4 monographies et quelques dizaines d’articles) et elle était rédactrice en chef de la revue scientifique MONITOR ZSA entre 2001–2010. Elle a traduit les ouvrages scientifiques de base (Pierre Bourdieu, Loïc Wacquant, Michel de Certeau, Lucette Valensi, Anne-Marie Thiesse, Roland Barthes et autres). En 2002, elle a – entre autres organisations – dirigé l’Atelier International de Traduction de Poésie Linguagi di-versi / Different Languages / Langages di-vers à Koper avec 22 participants de 10 pays.
En 2011, elle a créé – avec concours des poètes Barbara Korun in Tatjana Jamnik – le Prix littéraire international KONS®, décerné pour les engagements des écrivaines et écrivains dans les champs littéraires au cours de leur vie entière, pour leurs efforts en faveur commun des gens (lauréat en 2011 fut le poète slovène Iztok Osojnik, en 2013 fut la poète nicaraguayenne et salvadorienne Claribel Alegría). En 2012 elle était invitée, entre une centaine poètes du monde, au Poetry Parnassus à Londres, ou la publication The World Record. International Voices from Southbank Centre’s Poetry Parnassus a été publiée. Elle traduit aussi les textes littéraires (poésie, prose, littérature d’enfants) du français (Gao Xingjian, Tahar Bekri, Joël Pourbaix, etc.), de l’anglais (Gertrude Stein, Lucy Coats, Dionne Brand, Hiromi Goto, Muriel Rukeyser, Audre Lorde, Taslima Nasrin, Adrienne Rich, etc.), de l’italien (Michele Obit) et de l’espagnol (Roberto Juarroz, Otto Rene Cavallo, Roque Dalton, Claribel Alegria etc.).
En conséquence des pressions de l’oligarchie culturelle et académique locale (en Slovénie), elle s’est installée Paris en 2012.

AURÉLIA LASSAQUE
Née en 1983, Aurélia Lassaque est poète de langues occitane et française. Paraissent en 2006 Cinquena Sason (éd. Letras d’Oc), en 2009 Ombras de LunaOmbres de Lune (éd. La Margeride, rééd. 2010). Vient de paraître aux éditions Bruno Doucey : Pour que chantent les salamandres. Ses poèmes sont traduits en catalan, italien, anglais et arabe et paraissent dans diverses revues et anthologies. Elle collabore régulièrement avec des peintres et plasticiens : Robert Lobet (France), Julie Baugnet (Amérique), Adriana Civitarese (Italie). Aurélia Lassaque s’est vu confier en 2010 la direction artistique du Festival des Littératures Minoritaires d’Europe et de la Méditerranée (Italie).

LOUISE et PATRICK MARTY
Louise et Patrick Marty (harpiste // guitariste-trompettiste) fondent le Duo Rapsode dés leur rencontre en 1984. Ils cherchent à réunir leurs instruments, et explorent pour cela, des répertoires originaux, confrontant les musiques traditionnelles, classiques et contemporaines, à la recherche de sonorités nouvelles.
De ces expériences naît une passion pour l’improvisation et l’observation de l’autre, l’immersion pour les deux musiciens, dans des mondes musicaux différents, tout en gardant leur âme et leur culture.
Ils partagent leur temps professionnel entre la scène et la pédagogie, pour concilier le mieux possible ces deux passions....
Ils fondent en 1992, à Paris, l’Atelier Musical des Trois Tambours, véritable laboratoire pédagogique consacré à l’enseignement et à la création musicale. Forts de cette expérience, ils créent à Cotonou (Bénin) et à Phnom Penh (Cambodge) des écoles de musique innovantes (Lauréats du Prix Label Paris Co-développement Sud 2012).
Ils collaborent avec d’autres formes d’art : la peinture, la danse, la littérature (poésie, conte), le Théâtre (marionnettes).
Invités aux Festival des Voix de la Méditerranée en 2010 et en 2011, ils y rencontrent une quantité de poètes en participant à l’illustration musicale de nombreuses lectures ("C’est le Monde qui Parle" de Marc Delouze, "Le Brame de Janus" d’Aurélia Lassaque). Louise et Patrick Marty participent également à de nombreuses manifestations autour de la poésie en France (Charleville Mézières, Maison de la Poésie de St Quentin en Yvelines, Marché de la poésie, Parvis poétiques...).
Ils enregistrent des CDs de leurs compositions, chansons, illustrations musicales de contes, textes, etc.).

BARBARA POGAČNIK
Barbara Pogačnik (1973) est traductrice, critique littéraire et poète. Son premier recueil poétique, Inondations, a été publié en 2007 chez une des plus grandes maisons d’édition slovène. Les poèmes de son second recueil, Papier perdu en foule, ont été traduits dans de nombreuses langues. Elle est aussi responsable de la programmation pour le Festival International de la Traduction Poétique « Des poètes traduisent des poètes – Sinji krog ». Elle a traduit entre autres : Oscar V. de L. Miłosz, Paul Ricoeur, Roland Barthes, Jacques Lacan ainsi que des poètes contemporains belges et canadiens.

PETER SEMOLIČ

Peter Semolič (1967) a lancé un nouveau courant poétique communément appelé « La Simplicité Nouvelle ». Il a publié 12 recueils de poésie et reçu plusieurs prix pour son travail poétique, notamment le prix Jenko en 1997, la plus haute récompense consacrant l’ensemble de son travail poétique en Slovénie pour le recueil Maison faite de mots, le prix Vilenica Crystal en 1998 et le prix de la Fondation de Prešeren - prix national pour la littérature et l’art - pour son recueil Cercles sur l’eau en 2001. Sa poésie est traduite dans plus de 20 langues. En tant que traducteur, il travaille indifféremment en anglais, français, serbe et en croate.

En images

  • Aurelia Lassaque
  • Louise Marty
  • Patrick Marty
  • Aurelia Lassaque
  • Antonio Placer
  • Jean-Marie Machado et Antonio Placer
  • Antonio Placer
  • Poètes slovènes. Photo Nina Medved-Mjedved
  • Poètes slovènes. Photo Nina Medved-Mjedved
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : 31e Marché de la Poésie ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : lundi 6 juin 2013, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.