Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 344 > La Périphérie du 31e Marché de la Poésie > mercredi 19 juin 2013 : Anthologie du XXIe siècle #2 : les poètes de la (...)

mercredi 19 juin 2013 : Anthologie du XXIe siècle #2 : les poètes de la partition #1 - 20h

jeudi 7 mars 2013, par Vincent Gimeno-Pons

Périphérie XXV
mercredi 19 juin 2013 à 20h

Anthologie du xxie siècle#2 : les poètes de la partition#1
Un parcours avec des poètes incontournables de cette génération de performeurs, sonores, visuels...
Bernard Heidsieck (enregistrement), Jean-Luc Parant, Charles Pennequin, Michèle Métail, Patrick Beurard-Valdoye, Jean-Michel Espitallier, Un pur objet volant : Jérôme Game, Joël Hubaut, Édith Azam, David Christoffel, Poésie provisoire : Serge Pey & Chiara Mulas, Poetry : Christophe Fiat & Nicolas Fenouillat


Un pur objet volant, vidéo, 3mn43, couleur, son, 2007.
Textes, voix : Jérôme Game
Images : Naby Avcioglu
Réalisation Vidéo : Valérie Kempeneers
Publié dans Ceci n’est pas une légende ipe pe ce, DVD, Incidence, coll. ‘Le Point sur le i’, 2007.
Ceci n’est pas une légende ipe pe ce, vidéo, 4mn45, couleur, son, 2007.
Textes, voix : Jérôme Game
Images : Naby Avcioglu
Réalisation Vidéo : Valérie Kempeneers
Publié dans Ceci n’est pas une légende ipe pe ce, DVD, Incidence, coll. ‘Le Point sur le i’, 2007.
fluid e lease roose p, vidéo, 2mn17, couleur, son, 2007.
Textes, voix : Jérôme Game
Images : Naby Avcioglu
Réalisation Vidéo : Valérie Kempeneers
Publié dans Ceci n’est pas une légende ipe pe ce, DVD, Incidence, coll. ‘Le Point sur le i’, 2007.

Captures de codes entre pratiques – vidéographiques, littéraires –, ces vidéopoèmes travaillent à même les affects visuels et sonores qui suscitent, défont et refont l’écriture, dans un mouvement de va-et-vient entre matière textuelle, matière sonore et matière optique.
Travail (entre) plastique(s). Ou de la continuation de l’écriture par d’autres moyens.

organisé avec la Maison de la Poésie de Paris

Maison de la Poésie de Paris
161 rue Saint-Martin Paris 75003
M° Rambuteau (11)
entrée libre dans la limite des places disponibles

BIOGRAPHIES

Édith Azam
Edith Azam, nous sommes le 12 Mars, température extérieure de 6 degrés. Ciel gris. Temps modérément sympathique, le café fait zone d’ombre, un oiseau : il ne dit rien du lieu où il va.
dernières publications :
MARREZ-VOUS, ON RIGOLE, aux éditions LES ARÊTES (Mars 2O13)
DECEMBRE M’A CIGUË, éditions P.O.L (Fevrier 2O13)
MON FRERE D’ENCRE, éditions AU COIN DE LA RUE DE L’ENFER (Fevrier 2O13)
DU SAVON DANS LA BOUCHE éditions ATELIER DE L’AGNEAU (Mai 2O13)
SOLEIL-OEIL-CREPU éditons DERNIER TELEGRAMME (fin 2O12)

Patrick Beurard-Valdoye
Il est né à Cork (Eire) en 1974. Notamment.
Il est né aussi à Berlin en 1982. A Paris en 1989. Et parfois en d’autres lieux - dits ou non dits.
Auteur d’un « Cycle des exils » d’environ 2500 pages, qui comprend six volumes, parmi lesquels : Mossa (Léo Scheer / Al Dante, 2002) ; La fugue inachevée (Léo Scheer / Al Dante, 2004) ; Le narré des îles Schwitters (New Al Dante, 2007) ; Gadjo-Migrandt, (Poésie/Flammarion, à paraître en janvier 2014).
Quelques autres ouvrages : Itinerrance, site cité citain (Obsidiane, 2004) ; Théorie des noms (Textuel, coll. « l’œil du poète », 2006) ; Le messager d’Aphrodite (Obsidiane, 2009).
Les revues Il Particolare n°17/18 (Marseille, 2008), Faire-Part n°25 (Privas, 2009) et Fusées n°22 (Auvers-sur-Oise, 2012) ont publié un dossier sur son travail.
En prolongement de son activité de poète, il enseigne la pratique des arts poétiques à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Lyon.

David Christoffel
Né en 1976 à Tours, il développe des activités de radio, de composition, de poésie au lycée, de clarinette, de spam, de colloques internationaux, d’enseignement en prison, de soirées électorales, de critiques et recensions, de musique de film, de concerts de flûte à bec en maison de retraite...
Auteur et compositeur d’opéras parlés, il s’intéresse à ce titre aux rapports entre la poésie et la musique.
Epistolier, il est notamment l’auteur d’une quarantaine de Newsletters du Dimanche (« spam-poetry »), mais aussi de lettres à Maxime du Camp. Chroniqueur pour la Banque de programmes de Radio France, ses poèmes intègrent régulièrement des paroles, des éléments radiophoniques. Après des expériences d’audioguidages de création et de poésie en situation, dans le cadre de l’association Le monde est rond [LMER], il cherche à rendre perméables les liens entre poésie et environnement. Il mène, depuis 2000, des travaux avec le photographe Igor Delmas, déclinant les possibilités poétiques que la photographie peut offrir, suivant ses cadres.

Jean-Michel Espitallier
"Espitallier joue comme nul autre des syllogismes et d’une glose absurde poussée à son paraoxysme. Un rire jaune qui s’avère aussi salutaire et provocateur qu’un coup de tatane dans la fourmilière."
Juien Bécourt, Mouvement
Poète inclassable, Jean-Michel Espitallier (né le 4 octobre 1957) joue sur plusieurs claviers et selon des modes opératoires constamment renouvelés. Il écrit des livres, joue de la batterie, bricole des objets sonores et touche à tout ce qui le touche.
Derniers ouvrages parus : En Guerre. Version numérique remixée par François Bon, publie.net, 2011. De la célébrité : théorie & pratique, Editions 10/18, 2012. L’invention de la course à pied, Al Dante, 2013. Un rivet à Tanger, Le Refuge / CIPM, 2013.
Dernières créations : Putaindebordeldemerde (avec Simon Siegmann), La Bellone, Bruxelles, mai 2008. Giverny jour et nuit (pièce sonore), Normandie Impressionnisme, Rouen, 2010. Lonely People, (pièce sonore sur une vidéo originale de Yumi Sonoda), Fukuoka, Japon, octobre 2012.

Christophe Fiat
Né Besançon (25) en 1966. Habite Paris.
Jusqu’en 2000, enseigne la philosophie en lycée et l’université de Franche-Comté. Titulaire d’un DEA de philosophie. En 2000 quitte l’enseignement pour se consacrer à la littérature et aux performances. La lecture-performance est la continuation de la littérature hors du cadre du livre. Travaux sonores s’inspirent des codes de la culture rock et de la pop et de la théorie critique en philosophie. Morceaux composés avec une guitare électrique et l’ajout de bandes audios. Dirige aujourd’hui la revue de littérature Mission impossible.
Obtention de deux bourses d’aides à la création : une bourse régionale du Centre Régional des Lettres de Franche-Comté en 2000 et une bourse du Centre National du Livre en 2002.
Obtient en 2004, la bourse Stendhal du Ministère des affaires étrangères pour un séjour à New York (USA). Par ailleurs, il a collaboré avec divers plasticiens.

Jérôme Game
Jérôme Game est écrivain. Son écriture se développe au travers de collaborations avec des plasticiens, musiciens, metteurs-en-scène ou chorégraphes lors d’interventions performatives, explorant points de contact et de singularité entre écriture et pratiques plastiques (images, scènes, sons). Depuis 2000, il a publié une quinzaine de livres et donné de nombreuses lectures-performances en France et à l’étranger (Europe, Asie, Amériques). Dernières publications : La Fille du Far West (mac/val, 2012) ; Sous influence. Ce que l’art contemporain fait à la littérature (mac/val, 2012) ; DQ/HK (livre+2 CD, L’Attente, à paraître automne 2013). Dernières créations : Fabuler, dit-il (Lieu Unique-Scène nationale de Nantes, 2013) ; AroundTheWorld3.0 (Festival Masnaâ, Casablanca) ; Overflow (France Culture, 2013). www.jeromegame.com

Joël Hubaut
Joël Hubaut est né en 1947 à Amiens. France. Il vit et travaille entre Caen et Paris. Joël Hubaut est un précurseur du mixage, il développe une œuvre hybride, fictionnelle et transversale par la multiplicité des supports et la variétés des actions. Réalisant surtout des sculptures de détournement et des dessins de contamination, il est paradoxalement d’abord connu pour ses performances/installations plutôt rock’n roll et sa poésie. Depuis 1970, le travail de Joël Hubaut est placé sous le signe de la dérive « épidémik et du « mix ». 
Fondateur de l’espace alternatif Nouveau Mixage à Caen, (1978 à 1985), créateur des éditions de la CREM en 1987 et de la revue sonore « Fractal Musik »sur cd audio, il a crée et animé durant plusieurs années les rencontres « Hiatus » au Frac Basse-Normandie. Joël Hubaut est auteur de nombreuses actions expérimentales « épidémik ». Il est créateur d’ actions expérimentales improbables et organisateur d’évènements multi-média : show, concerts, banquets gastrosophiques, workshops, actions incongrues... etc. Actuellement, il participe toujours à de nombreux festivals de poésie-action, de musique expérimentale, d’art- vidéo et de performance dans le monde entier.

Valérie Kempeneers
Valérie Kempeneers est vidéaste. Après plusieurs courts métrages, elle a réalisé son premier long métrage Le bruit des mots (DV, couleur, 85’, 2008, coprod. Le Fresnoy) et prépare un second film (Longtemps, longtemps, longtemps...). Elle travaille régulièrement avec des poètes, chorégraphes et metteurs en scène de théâtre contemporains sur des projets associant des dispositifs d’images vidéo.

Michèle Métail
Après des études d’allemand, a obtenu son doctorat de chinois en soutenant une thèse sur des formes poétiques anciennes et méconnues ("Poétique curieuse dans la Chine ancienne : analyse des poèmes de formes variées").
Parallèlement, elle traduit des poètes allemands conteporains : Ursula Krechel, Christiane Schulz, Thomas Kling, Walter Thümler...
Elle a fondé avec le compositeur Louis Roquin l’association "Les arts contigus" qui s’intéresse aux rapprochements/rencontres/confrontations entre divers modes d’expression : arts plastiques, poésie, musique, performances, installation...ils organisent ensemble des manifestations pluridisciplinaires.
Depuis 1973, Michèle Métail diffuse ses textes au cours de "publications orales". La projection du mot dans l’espace représente pour l’auteur le "stade ultime de l’écriture", son travail étant avant tout celui d’une "présence dans la langue". Diapositives et bande-son accompagnent souvent ses lectures. Plus de 200 publications orales en France et à l’étranger jalonnent ce parcours. Ses publications récentes associent le texte à l’image (collage, photo) dans des livres qui sont des "constructions" au sens architectural du terme.

Jean-Luc Parant
Jean-Luc Parant, né en 1944, est l’auteur de centaines de textes sur les yeux et de centaines de milliers de boules, qu’elles soient de cire, de terre ou de papier. Écrire sur les yeux aurait pu se résumer à un seul livre sur les yeux, comme fabriquer des boules aurait pu se résumer à une seule boule, si les textes et les boules qui ont suivi le premier texte et la première boule avaient été la répétition du premier et de la première. Mais Jean-Luc Parant n’a jamais écrit deux fois le même texte ni fabriqué deux fois la même boule. Il a seulement remis en jeu depuis qu’il crée la même énergie à les développer les uns et les autres dans leurs circonvolutions faites de tours et de détours, d’échappées et d’envolées. Jean-Luc Parant se fait également éditeur le temps d’une revue qu’il façonne et intitule depuis 1975 « Le Bout des Bordes », journal de bord de son propre travail mais surtout de ses rencontres et amitiés créatrices, invitant de nombreux écrivains et artistes à y participer (dernier numéro paru : Le Bout des Bordes n°11/14, éditions Actes Sud, juin 2010).

Charles Pennequin
Né à Cambrai en 1965. Vit à Lille. Ses écrits, textes et lectures s’inscrivent dans le mouvement de la "poésie sonore". Il fait de nombreuses lectures en France.

Serge Pey
Poète, plasticien, romancier, philosophe du poème, Serge Pey est un des représentants les plus singuliers du mouvement français d’avant-garde de l’art-action.
Il est l’auteur d’une cinquante d’ouvrages, et France-culture se fait régulièrement l’écho de son œuvre orale et sonore.
Parmi ses dernières parutions citons : Lèpres à un jeune poète (Délit édition) sur le mouvement de la performance et de la poésie action, Dialectique de la Tour de Pise/ poèmes philosophiques à l’usage de la guerre sociale et Chants électro-néolithiques pour Chiara Mulas, (Dernier Télégramme), Les poupées de Rivesaltes (Quiero), L’enfant archéologue, La définition de l’aigle (Jacques Bremond), Poèmes à l’usage des chemins et des bâtons (Le bois d’Orion)…
Plusieurs anthologie chez Gallimard ont mêlé sa voix à l’histoire contemporaine de la poésie, Orphée studio, Poèmes à dire, Éros émerveillé, Les poètes de la Méditerranée. Les éditions Flammarion viennent de publier son dernier ouvrage accompagné d’un DVD retraçant la plupart de ses performances : Ahuc, Poèmes stratégiques.
Poète nomade, les scènes centrales de la poésie française ont accueilli son travail : le Marché de la poésie, les Parvis poétiques, le Centre Georges Pompidou, la Mutualité, le Théâtre du Rond point, l’Odéon, les Bouches du Nord, la Parole errante… ainsi que la plupart des capitales du monde.
L’œuvre plastique de Serge Pey a été présentée à Beaubourg, à l’IMEC, à Maison rouge, ainsi que dans le cadre de l’exposition itinérante de Jean-Jacques Lebel et de son livre : L’un pour l’autre, les écrivains dessinent (Buchet-Chastel).
Le centre d’art contemporain de Toulouse, les Abattoirs, le centre de préhistoire de Tarascon, et le Conseil régional de Midi-Pyrénées accueillent ses œuvres de poésie visuelle.
Poète engagé, son livre Le trésor de la guerre d’Espagne (Zulma) vient d’être couronné par le prix littéraire de la ville de Balma et par le prix Boccace de la nouvelle.
Théoricien des relations entretenues entre l’écriture et le corps, penseur des rituels de la parole et des espaces subversifs de la poésie publique, membre du laboratoire de recherche ACTE sur les arts de la performance Sorbonne-CNRS, Serge Pey dirige le séminaire/atelier de poésie d’action et le Chantier d’art provisoire de l’université de Toulouse-Le Mirail.

Portfolio