rumeur, suivi de Chère Madame Schubert - Ewa Lipska

par Vincent Gimeno-Pons, 2 juin 2015

Titre : rumeur, suivi de Chère Madame Schubert

Auteur : Ewa Lipska

Langue d’origine : Polonais

Format (en cm) : 15x22 cm

Pagination : 64 pages

Prix (en euros) : 12 €

Argumentaire : Née à Casablanca, au Maroc, Rim Battal écrit très tôt - d’abord en arabe, puis en français - et se passionne pour la photographie. Après les débuts dans le journalisme au Maroc (rédactrice en chef du magazine Métropolis), elle gagne Paris en 2013 où elle entre en résidence à la cité internationale des Arts pour mener à terme un projet littéraire et artistique. Son travail mêle poésie, nouvelles, romans, photographie, installations : les différents supports s’alimentent, se chevauchent et se passent le relais de la réflexion. Après quelques parutions dans des revues littéraires, elle publie en 2015 son premier recueil de poésie aux éditions LansKine. Son travail photographique ainsi que des installations sont par ailleurs actuellement exposés au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain à Rabat jusqu’en octobre 2015, ainsi qu’à la fondation Dar Bellarj à Marrakech jusque fin avril 2015.

Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Ewa Lipska est née en 1945 à Cracovie. Après des études à l’Académie des Beaux - Arts, elle devient rédactrice du domaine poésie pour les éditions Littéraires (Wydawnictwo Literackie) de Cracovie, l’un des plus grands éditeurs de Pologne, elle collabore à de nombreuses revues de poésie. A ce jour elle a publié une vingtaine de recueils de poésie, des nouvelles, des pièces de théâtre, dont les thèmes récurrents sont l’enfance et la mort, l’errance de l’homme et l’absurde de la condition humaine. Ces derniers recueils (Moi/Ja, 2003 ; Ailleurs/Gdzie Indziej, 2004 ; L’Echarde/Drzazga, 2005 ; L’Orange de Newton/Pomarańcza Newtona, 2006 ; Rumeur du temps/Pogłos, 2010), toutefois, évoquent également, de façon singulière, avec une tendresse et un humour où perce l’inquiétude, les thèmes de l’amour, du bonheur, la joie d’exister. La dérision n’a pas disparu mais le ton laisse plus de place à une certaine forme de bienveillance et d’amour de la vie concentré sur l’observation des changements de la société, tels l’omniprésence de l’ordinateur, de la technologie.

Editeur : éditions Lanskine

ISBN : 979-10-90491-19-9

N° de Stand : 610

En images

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : mardi 2 juin 2015, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.